Le droit au respect de la vie privée et familiale

Article 8 : Toute personne a droit au respect de sa vie privée et familiale, de son domicile et de sa correspondance.

L’article 8 de la Convention protège le droit au respect de la vie privée et familiale, du domicile et de la correspondance des personnes. Un Etat ne peut interférer dans la vie privée d’une personne mais, parallèlement, il a le devoir de protéger l’intégrité morale et physique de tout individu.

La Cour européenne des droits de l’homme a donné à la protection de la vie privée et familiale une interprétation assez large. Elle a considéré, par exemple, que l’éloignement d’un étranger, l’interdiction d’actes homosexuels consensuels et privés, le refus d’un Etat à un détenu de se rendre aux funérailles de ses parents, ou encore le refus d’un Etat de rendre à un enfant mort-né sa véritable filiation paternelle constituaient des violations de l’article 8.

Lien utile